Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 février 2017 2 21 /02 /février /2017 15:06

Conseil municipal

Le conseil municipal a décidé d'engager une étude pour un 2ème contrat d'aménagement de bourg. Elle concernerait l'aménagement de la place de l'église et les trois entrées de bourg : route des Trois Ormeaux, les Combes et la Croix Rouge et enfin la route d'Escurolles.

Tableau des effectifs. Avec un agent en arrêt maladie et dont la date de retour n'est pas connue, les élus ont décidé de prolonger le contrat de remplacement de Eric Vincent qui arrive à échéance. Il sera prolongé sous la forme d'un contrat CUI, contrat aidé par l'Etat, d'une durée de 6 mois, pour 26 h de travail par semaine, et qui débuterait le 6 mars prochain.
Les élus ont ensuite acté la mise en place du RIFSEEP (régime indemnitaire tenant compte des fonctions, des sujétions, de l'expertise et de l'engagement professionnel) après avis du comité technique. Ils ont, comme souhaité par les élus de la nouvelle intercommunalité, rejeté le transfert de compétence PLU à la communauté de communes Saint-Pourçain-Sioule-Limagne.
En questions diverses, l'extension du réseau d'électricité rue de Palayon pour les parcelles non encore pourvues a été acceptée ; à la demande de la Magic, la convention d'aide aux activités ponctuelles pour les enfants de la commune a été revue. Jusqu'à présent, la commune prenait à sa charge 50% du montant de ces activités ponctuelles. Charge qu'assume désormais la communauté de communes Saint-Pourçain-Sioule-Limagne. Pierre Houbé a donc proposé d'affecter désormais, à hauteur de 50% et pour les enfants de moins de 11 ans, l'aide de la commune aux activités annuelles de la Magic.
Enfin, pour conclure, Pierre Houbé, sur sollicitation de Mme la Sous-Préfète, elle-même sollicitée par Jean-François Glomet, président d'Azi la Garance, a tenu à revenir sur les dispositions du legs Béchonnet. Aux termes de son testament, Mme Marie Béchonnet instituait pour légataire universel la commune. A charge, pour elle, d'affecter les revenus ou la vente de ses biens à l'entretien entre autres de l'église, de la statue des Saint-Paul. Ses dispositions ont-elles été respectées ? C'est le motif du courrier de Mme la Sous-Préfète à qui Pierre Houbé va répondre qu'à l'époque il n'y a pas eu de budget annexe créé. Et qu'en l'état, les sommes recueillies ont été versées au budget communal. « Je ne fais que poursuivre une modalité créée par mes prédécesseurs et qu'il m'ait impossible, légalement, de corriger. »

Partager cet article

Repost 0
Published by Hibert - dans Municipalité
commenter cet article

commentaires