Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 janvier 2017 5 27 /01 /janvier /2017 12:26

Un site mérovingien voir antique place de l'église

Dans la feuille de Garance n°39, Jean-François Glomet et Philippe Carré, président et membre d'Azi la Garance, et Isabelle Gonon, responsable scientifique de la mission archéologique, résument cette extraordinaire découverte.

« Jusqu’alors, tous nos travaux de recherches étaient le résultat d’exploration d’archives publiques ou privées, anciennes ou récentes. C’est la première fois qu’une découverte exceptionnelle se produit sur notre sol ! … »

« Sept sondages archéologiques ont été ouverts durant cette campagne de diagnostic, indique Isabelle Gonon. Ils ont permis de mettre au jour plusieurs niveaux d’utilisation du cimetière paroissial. Le décaissement de la place, en 1864, laisse supposer que les niveaux modernes ont alors disparu. Au nord-est de l'église, ils sont préservés. Les datations effectuées sur les ossements humains ont livré une réponse finale indiscutable. Les deux sépultures provenant des sarcophages fouillés sont d’époque mérovingienne (Ve-VIIe siècles). La sépulture localisée devant l’église, est datée entre 425 et 595 après JC, tandis que le premier individu inhumé dans l'autre sarcophage l'est entre 575 et 640. Ces données confirment la présence d'une nécropole mérovingienne préservée. »

Et Philippe Carré de conclure : « Maints indices indiquaient un réseau routier plus ou moins dense à l’époque gallo-romaine et dont des tracés sont encore empruntés aujourd’hui. Les voies antiques auraient donc été entretenues entre la fin de l’empire romain et l’an mil, preuve de la présence d’une population sur place durant cette période. Ces découvertes archéologiques appellent un constat : l’éperon de Broût ne semble pas être au haut Moyen Âge le petit bois de broussailles dans lequel s’est retiré saint Mazeran au XIe siècle. »

Un site mérovingien voir antique place de l'église

Partager cet article

Repost 0
Published by Hibert - dans Azi la Garance
commenter cet article

commentaires