Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 août 2009 4 27 /08 /août /2009 07:31

Quel est donc le thème de ce sujet ?

Pas bien grand chose à voir avec Broût-Vernet si ce n'est le fait que l'auteur de ce roman, Sylvie Petit, a quelques attaches à Broût-Vernet. Ses parents habitent en effet le moulin des Dacs.

Du coup l'auteur a souhaité présenter son roman samedi 29 août à la librairie du centre Leclerc de Bellerive sur Allier.

Résumé : aux confins du Tibet et de la Chine, Pauline, l'héroïne de cette histoire, détentrice de la sphère de la paix, vit mille et une aventures. Au péril de sa vie elle affronte la cruauté de guerriers sauvages missionnés pour la lui subtiliser. Aventures, amitié, loyauté, amour et humour scellent les 424 pages de ce 1er roman qui en appelle d'autres.

Un roman vif, dynamique à l'image de son auteur, férue de sports, d'aventures... et un brin hyperactive. Si ce n'est l'amour de la lecture, rien ne prédestinait cette rénovatrice en bâtiment à l'écriture. Pourtant l'envie de transmettre des idées, des impressions, des situations rocambolesques a eu raison de ses craintes.

« Quand j'ai commencé d'écrire, c'est vite devenu un besoin, comme une soif qu'il faut absolument étancher, ça vous dévore, ça vous prend tous les moments. Je me suis surprise de voir que mes émotions, mes idées se révélaient être un amalgame d'aventures et d'humour. Je pensais que ce que j'allais écrire serait du genre « dramatique », puis non ! Tout ce que je ressentais, se transformait automatiquement en passion, en optimisme et en humour ! L'idée d'en faire un roman est vite apparue.

Au début, je me suis dit que lorsque je n'aurai plus ce besoin d'écrire, je pourrai alors détruire cette histoire. Mais impossible, la seule idée de m'en séparer, me paraissait terrible, m'arrachait le cœur !
Puis en le racontant à des proches, je me suis vite aperçu que cela plaisait, alors les barrières, les doutes se sont abattus.

J'ai situé cette aventure loin de notre société que l'on subi suffisamment. Surement un besoin de m'en échapper ! Dans un endroit qui m'est totalement inconnu, là où je pouvais créer un univers au milieu de nul part. J'ai recherché un lieu où il pouvait y avoir le cocktail de tout ce que le personnage pourrait apprécier. Avec la Chine, ce fut le coup de cœur.

Il fallait que mon personnage puisse étendre son regard très, très loin et qu'elle se sente libre. La culture m'a plu et je me suis tourné vers ce qui lui ressemblait le plus. J'ai recherché dans des livres et sur internet l'endroit et là j'ai fini par trouver le lieu où je pouvais implanter mon histoire. Avec mes recherches j'ai beaucoup appris sur ce pays et j'ai découvert qu'il me plaisait beaucoup... il m'a donné envie d'ailleurs d'y aller (je crois que je n'en serai pas revenue d'ailleurs !). C'est pourquoi mon personnage ne revient pas. »

 

Guerrière Saké par Sylvie Petit, 424 pages noir et blanc, format classique 13/20 cm, ouvrage publié le 24/07/2009 aux éditions Edilivre, éditeur indépendant

http://www.edilivre.com/doc/11323/Guerriere-Sake/Sylvie-Peti

Partager cet article

Repost 0
Published by Hibert - dans A venir
commenter cet article

commentaires