Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 septembre 2013 2 03 /09 /septembre /2013 14:36

La quasi totalité des 21 vitraux que compte l'église saint Mazeran a été restaurée. L'un d'eux, déposé dans les années 60, a même retrouvé son emplacement initial. L'inauguration de ces travaux a permis de jeter un regard curieux sur ces 21 vitraux mais également sur l'association Azi la Garance qui les a en partie financés.

Au seuil de cette église, les pensées étaient tout d'abord dédiées au Père Marcel Augade, prêtre desservant de la paroisse depuis 2004, et décédé le 29 juillet dernier. A l'image de ses prédécesseurs, il aura marqué son temps par son attachement à cette église fondée aux 11ème et 12ème siècles. Une église objet de toutes les attentions de la part des municipalités successives mais aussi depuis 15 ans de la part de l'association Azi la Garance.

« Depuis plus de 15 ans, nous travaillons à la protection et à la mise en valeur du patrimoine mobilier et immobilier de notre village, commentait Jean-François Glomet, son président. Pour mener à bien certaines actions coûteuses, tout ce que nous avons pu collecter, nous l’avons fait partager, à travers nos expositions, nos 26 livres et 32 bulletins semestriels. Leur vente a permis le financement d’actions culturelles de restauration comme la renaissance ou la découverte de croix de chemins ; la création du blason de Broût-Vernet ; l’aménagement de la fontaine Saint-Mazeran quasi millénaire ; la mise en valeur de l’ancien poids de ville. »

La restauration des vitraux, confié aux soins du maître verrier Alain Gauthier, a, elle, coûté 12 995€ financés par Azi la Garance. Une participation du Conseil Général de 2 852€ a été accordée à la commune. La famille d'Alançon, à l'origine de l'installation de deux vitraux, a apporté une aide de 1840€ sous forme de dons.

Soucieuse elle aussi de préserver ce patrimoine, la municipalité s'est, pour l'instant, engagée dans la rénovation de la place de l'église d'ici 2015. « Maintenir et transmettre ce passé est le vœu de chacune des municipalités et ici vous avez l’appui d'une association dans l'action » commentait Jean-Jacques Rozier, conseiller général.

Présent également, Jacques de Chabannes, vice-président du conseil général, relevait « toute l'importance d'entretenir ce patrimoine. Au travers sa restauration, nous maintenons des savoir-faire. Et si elle coûte cher, elle rapporte à l'économie locale. »

 

Il ne restait ensuite, sous la voix de Olivier Perret, qu'à découvrir l'histoire de ces vitraux. « Pour l'abside et les absidioles, elles ont été dotées de vitraux en 1868. Les autres ouvertures datent des travaux du milieu du 19ème siècle et celle de la tribune de 1897. La vitrerie de ces ouvertures a été remplacée par des vitraux au fur et à mesure de l'intervention de généreux donateurs dès fin 19ème puis début 20ème. Quant au vitrail retrouvé, don de l'abbé Tival installé en 1896, il avait disparu dans les années 60. Il a été retrouvé au presbytère coincé entre divers cartons. »

_MG_3285.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Hibert - dans Azi la Garance
commenter cet article

commentaires