Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 janvier 2013 1 21 /01 /janvier /2013 09:50

Discours de Pierre Houbé

« Continuer de ne pas toujours faire comme les autres, d’afficher fièrement notre identité Broût-Vernétoise où les élus travaillent ensemble,

Accueillir de nouveaux habitants, de nouveaux commerçants, de nouvelles associations,

Assurer une période de tranquillité publique, sans gros incident, sans drame d’incivilité majeure,

Continuer d’inaugurer de nouveaux équipements innovants et performants,

Continuer une gestion locale dynamique, sans que les impôts ne soient en progression,

Continuer l’embellissement de notre commune, la sécurisation des routes et des piétons, la mise en valeur de notre patrimoine bâti et naturel,

Voilà au fond quelques-uns des voeux que je voudrais formuler au nom du conseil municipal pour la nouvelle année : que notre village progresse avec cette forme de sérénité publique qui autorise des projets solides ainsi que tous les espoirs de ceux qui sont dans l’inquiétude, l’interrogation ou le doute.

Mais, c’est d’abord à chacun de vous, à vos familles, à toutes les personnes qui vous sont chères, que je veux adresser ici des voeux pour une année prospère, une année épanouissante. Que cette nouvelle année vienne combler vos aspirations les plus profondes, qu’elle concrétise vos projets personnels et professionnels et vous apporte l’énergie, l’audace, la volonté d’agir tout au long de ces douze mois afin de prendre l’avenir à votre compte et de faire si possible de chacun de vos rêves une réalité à vivre et à partager avec les autres.

J’adresse mes voeux à chacun des élus qui m’entourent et à leurs familles, en les remerciant tous de leur implication, de leur sens des responsabilités, de leur engagement sincère et permanent pour Broût-Vernet.

J’adresse mes voeux à chacun des collaborateurs de la Mairie, qui agit avec conscience et passion à vos côtés et aux nôtres, pour que nos vies quotidiennes soient facilitées.

J’adresse mes voeux aux personnels des services publics qui nous servent: à la Communauté de Communes, aux représentants de la Gendarmerie, du SDIS, de la Poste, de l’école.

Je les remercie de leur implication, de leur dévouement, de leur attachement à notre village.

Je les remercie tous d’être non pas simplement les représentants d’une administration, mais d’abord, les défenseurs d’un territoire et de ses habitants.

J’adresse mes voeux aux responsables associatifs, incroyablement investis dans leurs projets, inventifs, soucieux de faire progresser notre sensibilité commune dans tous les domaines : sportif, culturel, caritatif et social.

J’adresse mes voeux à nos agents économiques : commerçants, artisans, professions libérales et aussi agriculteurs.

J’adresse mes voeux enfin, à tous ceux qui se battent contre la maladie, contre l’injustice, contre l’indifférence, mais aussi à tous ceux qui regardent et écoutent leurs semblables.

Certes, il peut paraître paradoxal, en cette période de difficultés et d’incertitudes, d’adresser des voeux de bonne santé, de bonheur et de réussite et pourtant, c’est sans doute, au-delà de la tradition, une bonne manière de se montrer déterminé à lutter encore et davantage, de faire bouger les choses et de se mobiliser pour un avenir collectif meilleur, garant du bonheur individuel…..

Mais, nous sommes aussi réunis aujourd’hui pour parler plus concrètement de Broût-Vernet.

Vous le voyez, la première décennie du XXIème siècle s’est terminée par une crise financière, économique, sociale, environnementale profonde qui fragilise notre économie, rompt les équilibres sociaux et menace notre développement. Aussi avant de rappeler les faits marquants de l’année 2012 pour notre village et de vous présenter les perspectives pour 2013, m’est-il apparu important d’évoquer le contexte dans lequel se situent l’action municipale et les principes qui nous animent pour assurer au mieux notre mission.

D’année en année, le constat est le même : la Mairie est la 1ére porte que poussent les personnes: ce qui nous positionne nous les élus municipaux, comme étant à l’avant-garde pour intervenir dans l’urgence.

Les attentes vis-à-vis de la commune ne cessent de croitre, mais la question qui se pose aujourd’hui de manière plus cruciale qu’hier, est celle de la capacité des collectivités locales à disposer des financements nécessaires aux investissements et aux services publics locaux.

L’horizon est encore flou mais nous savons dès à présent que nous serons obligés d’opérer, notamment dans le cadre de nos choix budgétaires, des arbitrages parfois difficiles.

C’est donc dans ce contexte que la commune de Broût-Vernet doit évoluer. Pour notre part, nous gardons le regard fixé sur le même cap et notre action est guidée par une même feuille de route. Nous la déclinons progressivement afin que nous puissions tenir nos engagements. Ce qui est capital quand on conduit un projet municipal, c’est d’avoir le sentiment de la cohérence. Cohérence avec ses idées. Cohérence avec sa méthode.

Cohérence avec les désirs profonds de ses administrés. Cohérence avec les enjeux d’avenir du territoire. Bien entendu, nous sommes loin de la perfection mais ce sont justement l’humilité et la perfectibilité qui nous animent pour faire de Broût-Vernet un village où il fait bon vivre et où l’on a envie de vivre.

Evoquons d’abord certaines de nos réalisations :

L’année 2012 a vu se réaliser l’attente de nombreux Broût-Vernétois avec l’aménagement de la première tranche du contrat d’aménagement de bourg et la rénovation complète de la rue de La Chaume, cette première tranche se terminera au printemps 2013 lorsque la place de La Chaume sera réalisée et paysagée.

Conjointement à cette première tranche, a débuté la construction du cabinet médical, aujourd’hui bien avancé, et dont la fin des travaux et prévu pour le début de l’été.

Socrate disait :

« Existe-t-il pour l'homme un bien plus précieux que la santé ? »

C’est cette idée qui nous a animé pour lancer ce beau mais compliqué projet appelé à être le futur centre de soins de la commune et qui accueillera bientôt des médecins en remplacement de ceux qui prochainement feront valoir leurs droits à une retraite bien méritée. Projet compliqué qu’il a fallu financer malgré les difficultés inhérentes au manque dramatique d’aides en provenance de l’état ou du département mais qui a finalement bénéficié d’une subvention de notre communauté de commune.

C’est aussi cette idée qui nous a amené à souhaiter l’installation dans notre village d’un défibrillateur. Ce sera chose faite d’ici quelques semaines grâce à l’aide de GROUPAMA.

Autre gros travail en cours, et dont maintenant la conclusion est proche, la mise en plan local d’urbanisme du village.

Cet important document, qui suit à la lettre les préconisations imposées par le schéma de cohérence territorial de l’espace intercommunal, mettra en lumière quatre éléments principaux :

la nécessaire économie de terres agricoles, issue de la loi dite du Grenelle de l’environnement et qui impose un respect très stricte de l’espace rural ;

le besoin en parcelles constructibles destinées à accueillir de nouvelles populations que notre commune attire par son agrément, mais qui doit respecter une réelle cohérence ; nous avons veillé à ce que l’extension de l’habitat soit bien ici une « extension à visage humain », qui respecte le besoin d’intimité, le besoin d’espaces verts des habitants, qui protège, dans le fond, cette identité à la fois urbaine et rurale

l’émergence d’un respect de la nature avec l’apparition de zones totalement protégées, dites : zones naturelles ;

enfin, le besoin en développement économique qui nous amènera à prévoir la création d’une nouvelle zone d’aménagement artisanal.

Dans le cadre de ce programme, vous serez bientôt consultés au cours d’une enquête publique afin de recueillir vos avis ou vos souhaits.

Tournons-nous maintenant vers le futur :

« L'avenir est quelque chose qui se surmonte. On ne subit pas l'avenir, on le fait. »

Cette phrase de Bernanos me permet d’aborder les projets que l’équipe municipale et en train de mettre en route et qui peupleront les mois qui viennent.

Premier très gros chantier, la rénovation, dans le cadre de la 2ème tranche du contrat d’aménagement de bourg, de l’Allée du souvenir Français, des abords de la salle Audemard d’Alançon, de la place des anciens d’AFN et enfin de la rue du Jeu de Boules.

C’est dans la première partie de l’année qui débute que les travaux démarreront. Ils vont s’étaler au long de 2013 et apporteront un visage totalement nouveau aux espaces concernés. Pour cet aménagement, au-delà le côté pratique, l’équipe en charge du dossier a souhaitée introduire un côté esthétique poussé. En d’autres termes nous l’avons voulu beau et agréable en le rendant très accessible aux piétons car il s’agit ici du coeur de bourg.

Dans l’élan nous avons aussi décidé de lancer l’étude de la 3ème tranche du plan d’aménagement du bourg, qui concernera la traversée du village avec la grande rue et l’aménagement de la place de la mairie. La réalisation de cette troisième partie ne pourra pas démarrer avant 2014, mais d’ici là…….

Vous verrez aussi changer l’ensemble des candélabres de la commune. Mis à part ceux de la grande Rue, l’ensemble du système d’éclairage de la commune date maintenant de plusieurs dizaines d’années. Ainsi, avec l’aide du Syndicat d’électricité de l’Allier, de nouvelles lampes moins consommatrices d’énergie vont éclairer nos rues dans le bourg et dans l’ensemble des hameaux.

« De toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure », écrivait non sans humour, Anatole France.

Loin de moi l’idée d’encourager la désertion et c’est avec la ferme conviction que l’éducation est une priorité et qu’elle se trouve au coeur des défis de notre société que nous avons une attention toute particulière pour notre groupe scolaire. Le groupe scolaire « Claude Gillioppe », compte cette année plus de 130 enfants répartis entre l’école maternelle et l’école élémentaire sous la direction de M. Fouchaud.

Mmes et Mrs les enseignants, vous exercez un métier passionnant. Vous l’exercez dans le cadre d’une société qui exige parfois plus de l’école et de ses maitres qu’elle n’exige d’elle même. C’est toute la difficulté et la beauté de votre engagement professionnel. C’est toute la grandeur de l’école républicaine. Cette école il faut la préserver. Sans cela, il n’y a pas de société de progrès, de société solidaire, de société responsable, de société fraternelle.

Mmes et Mrs les enseignants, je sais combien le rôle que vous jouez en ce sens est important, soyez en remerciés et soyez assurés de notre soutien. Un grand merci également aux bénévoles qui assurent l’aide aux devoirs.

Cette année nous avons poursuivi l’entretien et la rénovation de certains éléments de l’école, ainsi les fenêtres de la cantine ont été changées et des tables et chaises neuves sont venues remplacer celles usagées de certaines classes. En 2013 nous allons continuer ces efforts afin de procéder au remplacement du mobilier scolaire d’autres classes, mais aussi du matériel de cuisson, bien usé, qui équipe la cantine afin de la mettre aux normes actuelles.

Je me tourne maintenant vers nos Sapeurs- Pompiers. C’est toujours avec le même plaisir et la même fierté que je vous reçois ici. Je tiens à m’adresser à vous dans un cadre résolument placé sous le signe de la solidarité. La solidarité, c’est, en effet, la valeur que je retiendrais si j’avais à définir en un mot le monde des Sapeurs-Pompiers. Solidarité concrète, solidarité vécue, qui s’exprime au sein même de la grande famille des Sapeurs-Pompiers, mais aussi dans l’affection que vous portent nos concitoyens. Mmes et Mrs, pour votre engagement absolu au service de nos concitoyens en détresse, pour votre attitude exemplaire face aux dangers, pour le rôle indispensable que vous jouez à tout instant dans la vie de notre République, je veux vous témoigner une nouvelle fois notre estime et notre reconnaissance.

« Bien vivre, c’est avoir de la mémoire ». Cette rencontre est aussi pour moi l’occasion de rendre hommage aux anciens combattants, ces hommes et ces femmes, venus d’horizon et de pays différents, morts pour la France, au nom de la liberté, de notre liberté. Il est important d’accomplir notre devoir de mémoire vis-à-vis de ceux qui nous ont légué les valeurs de courage pour la défense de la Nation et de la démocratie mais aussi celles du pacifisme. Soyons dignes des sacrifices consentis par nos combattants et de leur dévouement sans faille. Rêvons ensemble du jour où le retour ne sera plus seulement, comme l’écrivait J .Giraudoux, « l’intervalle entre deux guerres », mais plutôt comme l’avait voulu le philosophe Emmanuel Kant, « l’aube d’une paix éternelle ».

Jour après jour, nos projets se dessinent, se mettent en place sur le terrain. Nos engagements se concrétisent, que ce soit envers les familles et leurs enfants ou en faveur de l’amélioration du cadre de vie, de la sécurité, de la solidarité, du développement communal.

Je tiens également à remercier sincèrement ce soir les employés communaux pour leur travail et leur implication jour après jour, en Mairie, aux écoles, aux services techniques. Je tiens à exprimer ici, toute la gratitude que nous avons, nous élus à leur égard. Toute notre gratitude mais aussi notre fierté.

Merci également aux adjoints et conseillers municipaux, chacun de vous, avec des valeurs telles que l’humanisme et la modernité, a à coeur d’exercer sa mission au service de la population avec enthousiasme et énergie.

Vous mesurez, je l’imagine, la complexité de l’exercice qui consiste à raconter une année que l’on ne connait pas encore. A l’imaginer sans la craindre. A la promettre sans la rêver.

Aussi, je regarde 2013 avec prudence et espoir. Regarder l’avenir, c’est mesurer ce que la fuite des jours a donné au passé.

C’est, s’obliger à reprendre ses promesses et à les tenir.

C’est s’astreindre à les mettre en oeuvre dans le temps, en saisissant les opportunités et en tenant compte des urgences. En 2013, dans le cadre du Plan d’aménagement du Bourg, nous continuerons nos efforts en matière de sécurité routière, de valorisation et de défense de l’espace public.

Pour 2013, choisissons résolument le parti de l’optimisme, celui de la volonté d’agir sur le cours des choses. « On ne peut pas prédire l’avenir, mais on peut imaginer des futurs », disait Dennis Gabor.

Etait-il fou ce rêve d’Icare de voler comme un oiseau ?

Etait-il fou ce rêve des hommes d’atteindre un jour la lune ?

Serait-ce une utopie que de rêver aujourd’hui, à un monde sans frontières, fraternel et juste ?

Ce rêve, s’il nous rassemble dans l’action, pourra, un jour devenir réalité, comme celui d’Icare.

Et nous montrerons ainsi, comme d’autres l’ont fait avant nous, que « L’utopie ce n’est pas l’irréalisable mais l’irréalisé », comme l’évoquait Théodore Monod.

Alors, pour 2013 choisissons résolument le parti de la confiance et du rêve, en continuant à construire ensemble un village pour tous ; une commune qui pense au présent en matière de solidarité, du vivre ensemble et du respect de l’autre ; une commune qui pense à l’avenir par ses investissements ; une commune où tous ensemble, avec cette passion partagée pour l’intérêt général, nous serons les acteurs de notre futur.

Bonne et heureuse année 2013 »

Partager cet article

Repost 0
Published by Hibert - dans Municipalité
commenter cet article

commentaires