Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 novembre 2012 3 14 /11 /novembre /2012 10:10

Ce qui devait arriver arriva...

Souvenez-vous :

en août 2011, dans le petit journal « de la plume... à Chante Alouette » Michel Goyet nous alertait sur le devenir de la boucherie en précisant « il faut que ce commerce perdure mais pour cela il a besoin de votre présence. Un petit effort de votre part serait souhaitable même indispensable. Surtout que l'expérience montre que le départ d'un commerce entraîne le déclin des autres »

le 27 avril dernier, je postais la rediffusion d'une émission de France Inter titrée « le commerce local en danger ! »

Las... ce qui devait arriver arriva, notre boucherie a tiré son rideau hier mardi dans la quasi indifférence générale.

Les efforts des uns n'ont pas été tenus.
Et les efforts des autres non plus.

Alors que faire ?

Prendre sa voiture, se taper 20 km au minimum allez-retour pour acheter un bout de viande !

Oui mais tant qu'on y est on va acheter son pain, ses petits légumes ou fruits et puis tout le reste.

Tant pis pour le commerce local où il fait bon vivre où l'accueil est toujours des plus agréable et ou l'on peut discuter de la pluie et du beau-temps et même plus = de projet, de famille, de nouvelles du village, de ses voisins et j'en passe...

Vous comprendrez que je suis un peu excédé mais la facilité des uns ou leur ignorance provoque ce genre de situation.

Aujourd'hui c'est la boucherie, n'ayez crainte demain arrive son cortège de mauvaises nouvelles...

Il n'y a pas si longtemps un slogan apparu dans les médias vantaient les mérites de nos achats.

Il disait cela « nos achats sont nos emplois ». Comprenne qui veut...

Et bien je dirais que « nos achats font nos commerces » Comprenne qui veut...

Des commerces, je me répète, à 2 pas de chez nous.

C'est un privilège que beaucoup ont renié apparemment.

Il se paye bien évidemment mais faut-il regarder son porte-monnaie d'aujourd'hui ou celui de demain.
Car demain c'est : la retraite, la baisse du pouvoir d'achat, la baisse de l'autonomie et avec tout ça des commerces qui s'éloignent et des services aussi.

Super, j'ai hâte d'y être.

Partager cet article

Repost 0
Published by Hibert - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

georges 04/12/2012 08:34

Bien dit, il est dommage que certaines pesrsonnes fassent des efforts afin de soutenir le rural (création d'un cabinet médical, lotissement) pour le résultat du départ de cette boucherie.
Maintenant, que vat il arriver à la boulangerie, à la librairie, à la poste?????????

vero 14/11/2012 20:39

pas mieux...