Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 juillet 2017 1 24 /07 /juillet /2017 15:25

Pour sa 6ème édition, samedi 29 juillet, la programmation du festival Wepachaba s'est assurée de sérieux clients avec Tagada Jones, la Caravane Passe, Alibutton, Bob's Not Dead et Signal Carré. (1) Punk-rock, manouche alternatif, reggae, punk musette et électro-hip-hop, tous les goûts musicaux devraient être servis. Avec double ration même puisque, comme l'an passé, les décibels vont aller crescendo dès 16 h et jusque tard dans la nuit.

Dès 16 h, ouverture des portes avec un après-midi musical au cours duquel plusieurs groupes se produiront : The Fabulous Freaks (rock-métal) ; Stéréogun (chanson acoustique) ; Dégage Si Ça Te Gène (chanson punk).

Pour apprécier les têtes d'affiche il faudra attendre 19 h, toujours sous chapiteau, avec encore des bretons. L'an passé c'était les Ramoneurs de Menhirs, cette année c'est Tagada Jones. Cinq énergumènes rennais qui ne font pas dans la dentelle. Guitares métal, voix gueulantes, textes engagés, depuis 1993 ils agitent la scène hexagonale avec hargne et bonne humeur. La musique restant, pour eux, l'occasion de faire la fête et d'obtenir même une envergure internationale. En matière de fête, la Caravane Passe devrait assurer le show aussi avec des influences empruntes aux Balkans, Maghreb, Catalogne et des musiques mêlant électro, rock, hip-hop. Quand la Caravane Passe elle donne, à priori, envie de monter à son bord et d'aller voir plus loin. Les lyonnais d'Alibutonn vous embarqueront, eux, pour un voyage reggae. Ils vous feront traverser l'Atlantique direction les Caraïbes pour distiller, dans la tradition positive, l'esprit de la bass culture, des sound-systems et du reggae music. Retour plutôt hexagonal avec Bob's Not Dead dont les textes s'inspirent de Brassens, Renaud pour vous ouvrir les portes de son monde. Conciliant rock et chanson française, ce trentenaire joue les dr Jekyll et M. Hyde pour vous servir son univers. Enfin, Signal Carré, c'est un crossover audacieux entre électro, noise et hiphop, sorte de broyeur de genres, un mix de styles exécuté façon rouleau compresseur car du début à la fin, l’objectif du trio est d’envoyer du lourd, peu importe le tempo.

 

(1) Pratique : Wepachaba Festival sous chapiteau du 29 juillet de 16 h à 3 h du matin ; Happy Hour de 16 h à 19 h ; sortie définitive à partir de 19 h ; petit déjeuner le dimanche matin ; 17€ l'entrée. Plus d'infos sur : https://www.facebook.com/assoc.wepachaba ; http://www.wepachaba.fr/

Partager cet article

Repost 0
Published by Hibert - dans Wepachaba
commenter cet article

commentaires